mercredi 13 août 2014

LES COMPTES EN QUESTION

La Chambre Régionale des Comptes ne devrait pas tarder à faire connaître son avis sur le compte administratif 2013 de Groix, rejeté par la majorité lors du conseil municipal du 20 juin. Rappelons que ce rejet a entraîné automatiquement la saisine de la Chambre Régionale des Comptes par l'autorité préfectorale, avec pour conséquence le blocage partiel de l'exécution du budget pendant le délai d'instruction du dossier par la Chambre. Ce délai, en principe limité à un mois, est normalement échu et le maire aurait déjà dû recevoir l'avis et la demande d'une délibération du conseil municipal prenant acte de cet avis.

Rappelons également qu'aucun motif précis n'avait motivé le rejet du compte administratif, lequel n'avait fait l'objet d'aucune observation de la commission des finances et était à quelques euros près strictement conforme au compte de gestion présenté par le comptable du Trésor. Comme le maire l'a déclaré par la suite, c'était un « geste politique » pour témoigner d'un rejet plus global de la politique menée par son prédécesseur. Accessoirement le blocage de l'exécution du budget présentait sans doute l'avantage d'entretenir aux yeux d'une opinion mal informée, et même victime d'une véritable désinformation, le mythe d'une situation financière catastrophique.

On attend avec intérêt l'avis de la Chambre Régionale des Comptes qui ne fait pas, quant à elle, de geste politique et ne saurait sanctionner un compte administratif pour d'autres raisons qu'une anomalie comptable, un manque de sincérité ou la non conformité au compte de gestion.

François Péchon