dimanche 3 août 2014

Merci Véolia (suite 2)

Un certain site internet spécialisé dans la défense des faibles et des opprimés (?) a volé au secours de Véolia, lâchement et injustement attaquée par l’opposition groisillonne. Ce donneur de leçons que nous ne nommerons pas – ce serait lui faire trop d'honneur – se croit de nouveau autorisé à dénoncer notre incompétence. On ne doute pas que la compagnie saura lui témoigner sa reconnaissance. Elle ne saurait être insensible au soin que met ce site à bien faire la distinction entre Véolia et la filiale qui lui sert de faux nez.

Selon ces bons apôtres la panne d'un navire desservant Belle Ile ne peut être due qu'à la malchance, la compagnie « fait son maximum » et il est parfaitement normal que ce soit Groix qui subisse la désorganisation de sa desserte, les horaires imprévisibles et l'impossibilité de réserver le passage des véhicules. Les groisillons doivent s'estimer heureux que le trafic ne soit pas totalement interrompu, le plus important étant bien entendu que Belle Ile subisse le moins de désagrément possible. On attend de voir si, lorsqu'une panne frappera l'un des navire desservant Groix, la compagnie le remplacera par le Bangor. Jusqu'à présent cela ne s'est jamais produit ; il a toujours fallu se contenter de l'inconfort des vieux navires en semi retraite.

Au fait tout ceci a peut être le mérite de préparer les Groisillons à ce qui les attend après le renouvellement probable du contrat de la compagnie.

Aux dernières nouvelles le Kerdonis aurait finalement pris le relai du Kistinig. C'était donc bien ce navire qui était prévu mais on ne savait pas quand. Qualité de l'information toujours...