lundi 4 août 2014

ON EST SANS NOUVELLE DU GROGNON

L'ancien sémaphore du Grognon a fait l'objet d'un projet original associant principalement la commune de Groix et le Conservatoire du littoral, propriétaire du site. Ce projet répondait à un appel lancé par la Région sous l'étiquette « émergence de territoires volontaires pour un tourisme durable ». Il a reçu l'accord de l'ensemble des parties prenantes, à commencer par le Conservatoire du littoral.

Il s'agit de réhabiliter, pour un usage de gite touristique « éco-responsable », un bâtiment présentant un intérêt patrimonial remarquable car il témoigne du riche passé maritime de l'île et d'une forme de construction apparentée à l'habitat insulaire traditionnel. Le projet allie à cet objectif de préservation du patrimoine une forte préoccupation environnementale – il est situé en pleine zone naturelle, à la limite de la réserve François Le Bail – et un objectif économique de mise en valeur de techniques de réhabilitation visant à respecter les normes de performance thermique les plus exigeantes (bâtiment « passif »).

Il peut contribuer ainsi au maintien sur l'île de populations actives, qu'il s'agisse des emplois susceptibles d'être créés par le développement des techniques innovantes dont la réalisation du projet doit offrir une démonstration, ou de ceux nécessaires à la gestion et à l'animation du gite.

Ce projet valorisant pour notre île a toutefois, comme beaucoup d'autres, le défaut impardonnable d'avoir été lancé par la municipalité précédente. Pour autant est-il vraiment destiné à sombrer dans l'oubli?