jeudi 26 mars 2015

300 VOIX

 
«Il suffisait de presque rien, peut être 300 voix de plus pour que je te dise …»



Dimanche soir et ensuite dans les médias locaux M. Yvon s'est exprimé pour dire sa satisfaction du score réalisé dimanche par lui-même et son binôme Isabelle Sol-Caubel lors de l'élection des conseillers départementaux nouvelle version. Sans un nouveau découpage territorial qui supprime le canton de Groix pour l'intégrer à Lorient-sud, M. Yvon aurait avec un pareil score conquis un nouveau mandat électoral.

Depuis octobre et durant toute la période qui a suivi, toutes les parties concernées: Mairie, Associations de tous bords, ont insisté sur l'importance de ne pas s'abstenir et faire un bon choix pour Groix, le bon choix en l'occurence, étant celui des candidats de gauche puisque ce sont les seuls à avoir voté contre la DSP, donc pour la défense des intérêts et le mieux-être des Groisillons. Notre maire, dans un grand élan de résistance contre l'oppresseur de droite, représenté par le président du conseil général Mr Goulard, n'ayant pas hésité à se déclarer de gauche pour la circonstance en a été récompensé.

Certes 62,05% c'est un score qui fait rêver, mais cependant 62,05% de 48,80% de suffrages exprimés n'en fait quand même pas un plébiscite comme il se plait à le faire croire.

En 2014, M. Yvon a été élu avec 1032 voix sur 1855 votants. En 2015 il réalise 788 voix avec 1307 votants. Moins d'un an après où sont passés les 548 votants (30%) qui ne se sont pas déplacés dimanche 22/03 et qui l'ont empêché de faire le plein de ses voix et de faire plaisir à son adjoint qui voue aux gémonies les ingrats abstentionnistes continentaux qui attendent vainement leurs cartes insulaires?

Denise Jacquemin