mardi 16 juin 2015

Une déclaration des élus d'opposition

Le contexte : 
La presse s'est récemment faite l'écho des arguments d'un petit groupe d'habitants qui ont depuis longtemps entrepris de nuire aux intérêts de l'unique pharmacie de Groix en collectant le plus largement possible les ordonnances médicales pour aller acheter les médicaments sur le continent. Les pharmaciens avaient tenté une action devant les tribunaux mais le jugement, rendu récemment, ne leur a pas été favorable. Ce jugement a tout de même fourni l'occasion de porter à la connaissance de tous ceux qui ont lu la presse, l'état d'esprit déplorable de certaines personnes, qui n'hésitent pas à mener une action contraire à l'intérêt général au nom d'une vision étriquée de l'identité groisillonne, qui confine au racisme.

Car ce qui est en cause c'est la défense du commerce, de l'activité économique et des emplois locaux en général mais plus encore la sécurité de tous, dans le cas d'un commerce de première nécessité comme la pharmacie.

L'échec de l'action en justice contre un comportement aussi manifestement nuisible prouve une nouvelle fois les limites de l'appel aux tribunaux : l'injustice, l'atteinte à l'intérêt général, ne sont pas suffisants pour obtenir gain de cause en droit, si les textes ne prévoient pas explicitement les circonstances particulières du cas examiné, en l'espèce les contraintes de l'économie insulaire.

Nos élus on souhaité réagir à ces événements en publiant une déclaration :

DÉCLARATION DES ÉLUS D'OPPOSITION:

DERNIÈREMENT UN ARTICLE DE PRESSE NOUS A INTERPELLÉ ET NOUS AMÈNE À LA REFLEXION SUIVANTE :

QUEL AVENIR VOULONS NOUS OFFRIR À NOS ENFANTS ?

Aujourd’hui, dans de nombreuses communes, habitants et élus se battent pour maintenir leur école, leur service postal, leur médecin, leur commerce, leur pharmacie, leur population, …

Rappelez vous, nous avons perdu, il n’y a pas si longtemps des services indispensables comme l'agence EDF.

Les habitants de Groix et des autres îles du Morbihan, ont vécu de grands moments de solidarité lors des manifestations de l’hiver 2014, pour défendre le service public du transport maritime.

Demain, nous ne parlerons plus de défendre seulement le transport maritime, mais aussi le maintien du transport local, le transport médical, le maintien des services et commerces de proximité, le maintien des emplois existants sans oublier l’habitat.

Souhaitons qu’au nom des valeurs sociales et insulaires, le mot solidarité fasse partie des priorités de demain pour la population et l’ensemble des élus.

Être habitant de cette île, natif ou non, doit être une force, une source d’inspiration, et non une cause de division et de discrimination.

NOUS SOUHAITONS SENSIBILISER À LA CONSOMMATION LOCALE, POUR LE MAINTIEN DES SERVICES ET DES EMPLOIS POUR NOUS AUJOURD’HUI, POUR NOS ENFANTS DEMAIN.

GROIX EST DANS UN CONTEXTE DE FRAGILITÉ ÉCONOMIQUE ET DÉMOGRAPHIQUE, ET NE PEUT PAS SE PERMETTRE DE PERDRE UNE ENTREPRISE , UN EMPLOI, ET LE MOINDRE SERVICE POUR L’INTÉRÊT DE CHAQUE ILIEN.

Martine BARON
Victor DA SILVA
Isabelle GUÉLOU
Jean Marc HESS