mercredi 23 septembre 2015

UN PROJET POUR L'AVENIR


Les membres du conseil d'administration  d'Avenir de Groix ont voté oui au projet de travailler à rejoindre le mouvement de transition. 

C'est un projet participatif incluant toute la population.

Une journée de présentation et conférences sur le sujet, animée par des spécialistes est en préparation.

Tous ceux pour qui ces perspectives font sens sont les bienvenus pour travailler avec nous à leurs concrétisation: le formulaire de contact du blog est le moyen le plus simple de vous faire connaître.

Le but:
- réduire fortement individuellement et collectivement la consommation d'énergie d'origine fossile et nos émissions de Co2.
- renforcer la capacité à absorber, se renouveler s'adapter aux chocs à venir par une relocalisation de l'économie.
- acquérir les compétences qui deviendront nécessaires au renforcement de notre autonomie.
- renforcer les liens, les solidarités et la coopération entre l'ensemble des acteurs du territoire.
Pour en savoir plus !

Le mouvement de transition dans le monde et en France

La transition est un mouvement créé en Angleterre par Rob Hopkins en 2006.

Il s’agit d'inciter les citoyens d’un territoire (village, commune, ville, quartier, territoire, île, forêt…) à prendre conscience du pic pétrolier et du changement climatique, et de leurs conséquences profondes.

Le concept central du mouvement de transition est la résilience, c’est la capacité à réagir aux crises et à être autonome.

Notre dépendance au pétrole est totale, de notre ordinateur à nos aliments en passant par nos emballages, nos voitures, nos vêtements ou encore nos brosses à dents.

La crise climatique et les coûts croissants d’accès aux énergies fossiles vont nous obliger à modifier en profondeur nos modes de vie. Ces modifications inéluctables nous seront imposées et nous pouvons les anticiper et les choisir, si nous nous y mettons dès à présent.

Les objectifs du mouvement de Transition sont donc d’informer les citoyen(ne)s et de les inciter à agir:
- Réduire ses émissions de CO2 et sa consommation d’énergie fossile 
- Favoriser les produits locaux
- Etablir les liens entre habitants et acteurs économiques locaux. 

Déjà des milliers de communautés à travers la planète (villes, villages, quartiers) ont démarré leur processus de Transition: planter des arbres fruitiers, réapprendre à la population à cultiver un potager, réorganiser la production énergétique, réapprendre les savoir-faire que nous avons oubliés, telles sont entre autres, les nombreuses actions que les citoyen(ne) s peuvent réaliser et qui contribuent à développer la résilience.

Le mouvement (données de septembre 2013) est actif dans 43 pays, plus de 1100 villes et villages sont enregistrés sur transitionnetwork.org et on trouve des initiatives dans des villes petites ou grandes comme Sao Paolo, Londres, New York, Toronto, Amsterdam, Bristol, Bruxelles et pour la France à Paris, Lyon, Dijon, … En France il y a 120 initiatives. Les projets de la transition sont très divers: potagers en villes, cafés où on répair cafés ou les outils en panne sont réparés, permaculture sur les balcons, liens avec des producteurs locaux, fermes en ville, énergies renouvelables installées par des coopératives des citoyens… Des ateliers pour cuisinier ensemble, des rues où on trouve ensemble les moyens de réduire la consommation d’énergie, des festivals de recyclage, etc.

Si on attend le gouvernement, il sera trop tard
Si on agit tout seul c’est trop petit
Si on agit ensemble c’est peut-être juste à temps
International: www.transitionnetwork.org