samedi 14 novembre 2015

Massacre : un témoin commente




A Paris, hier soir, la vie tenait aux places dispos en terrasse et à vos goûts musicaux. Que vous préfériez le métal ou le rock.
Les attentats de janvier ciblaient des gens qui représentaient quelque chose : dessinateurs, policiers, juifs. Hier, c’était juste nous. Des gens qui aiment bien sortir pour faire la fête. On est pas méchants. En général, le vendredi soir, on est surtout un peu cons. On n'a jamais eu l’impression de représenter quoi que ce soit. Surtout pas le week-end. Le vendredi soir, on dépose les costumes sociaux habituels. Le vendredi soir, on est n’importe qui. 

Titiou Lecoq, (blog girls and geeks)

Toutes nos pensées vont vers les victimes et leurs familles touchées par les drames d'hier soir à Paris.