jeudi 3 décembre 2015

PÔLE D'ACTIVITÉ MER (P.A.M.) : UNE BELLE FAÇADE ?

 
Inaugurés en grande pompe le 2 octobre, les bâtiments ne sont toujours pas opérationnels.


Un manque de suivi de chantier évident de la part de la municipalité et de la maîtrise d'ouvrage ont fait que des éléments tels que les groupes frigorifiques des chambres froides, la machine à glace, les viviers n'avaient pas été pris en compte dans le déroulement des travaux. Le système de pompage d'eau de mer qui alimentera les viviers et les ateliers aquacoles est en cours de réalisation depuis plusieurs semaines avec un manque de rigueur et une improvisation évidents : les différents éléments ont été montés et démontés plusieurs fois ; le pompage qui devait être effectué sous le niveau des plus basses mers se retrouve beaucoup plus haut, d'où une sécurité d'alimentation en eau évidemment plus aléatoire. Un grand doute subsiste quant à la conformité sanitaire des différents éléments des bâtiments : écoulement d'eau, revêtements muraux, séparation des différents locaux.

De plus, les délais de réalisation des travaux du pôle d'activités mer ont été largement dépassés. Les pêcheurs n'ont désormais plus de machine à glace (l'ancienne est en panne depuis un mois) et ils ont toujours leur matériel disséminé à droite et à gauche sans possibilité d'entretien et de remise en état faute de locaux disponibles : ces locaux sont pourtant, eux, achevés depuis longtemps.

A ce jour aucune rencontre n'a eu lieu entre municipalité et utilisateurs de P.A.M. Afin de définir les modalités d'occupation des lieux et d'utilisation des différentes installations ainsi que les tarifs correspondants.

Il ne faudrait pas que le manque de détermination de la municipalité dans ce projet ait l'effet inverse de celui recherché, en pénalisant encore plus les activités liées à la mer, alors que cet important projet avait pour but de maintenir et de développer ces activités sur l'île de Groix.

Jean-Marc HESS